Comment choisir sa cigarette électronique ?

Cet article n’abordera pas les questions d’esthétique et de confort qui renvoient aux goûts et aux habitudes des utilisateurs. Nous allons surtout nous intéresser aux sensations que l’utilisateur va rechercher en utilisant sa e-cigarette et qui vont lui permettent de supporter le sevrage et de parvenir à l’arrêt total de son tabagisme. Nous verrons que ces sensations sont dépendantes de la tension et de la puissance de la cigarette électronique, ainsi que la valeur de la résistance du clearomiseur. Ces trois paramètres sont liées entre eux, conformément à la loi d’ohm (U (Tension) = R (Résistance) x I (Intensité)) et à une autre relation : P (Puissance) = U (Tension) x I (Intensité).

Sur quels critères choisir sa e-cigarette ?

Nous n’évoquerons pas non plus les considérations relatives à l’autonomie de la cigarette électronique. Cet aspect doit être appréhendé au regard de la consommation de tabac du fumeur qui souhaite se convertir au vapotage. Car plus l’utilisateur est dépendant de la nicotine, plus il utilisera sa cigarette électronique entre deux charges et donc plus la capacité de charge devra être importante. Précisons que l’autonomie se mesure en mAh (milliampères par heure).

Le volume de vapeur et le hit

On désigne par le terme de « hit » la sensation de picotement que l’on peut ressentir dans sa gorge quand on inhale la fumée de sa cigarette. La cigarette électronique est à même de reproduire cet effet si sa tension est importante. C’est en produisant un grand volume de vapeur que l’appareil va créer cette sensation. Si vous souhaitez obtenir beaucoup de hit, nous vous invitons donc à opter pour une cigarette électronique qui présente une tension conséquente. Si vous vous procurez une e-cigarette avec une tension et une puissance réglage (Voltage et Wattage variable), il faudra augmenter la tension de l’appareil et la puissance va automatiquement baisser puisque ces deux variables sont liées à la valeur de la résistance qui reste elle-même constante. Rappelons que la tension est toujours exprimée en volts et on la désigne communément avec la lettre U. Pour profiter d’une vapeur dense et puissante, vous pouvez également opter pour une résistance avec une valeur la plus proche de 0 ohm. N’oubliez pas qu’il existe depuis maintenant plusieurs années des résistances sub-ohms qui, comme leur nom l’indique, ont une valeur inférieure à 1 ohm et produisent donc une vapeur forte et conséquente.

La restitution des saveurs

D’autres utilisateurs sont surtout préoccupés par la saveur restituée par leur cigarette électronique plutôt que par la force et la densité de la vapeur émise. Pour ce faire, ils se tourneront vers un modèle de cigarette électronique qui propose une puissance importante. Ou alors, dans le cas d’une e-cigarette avec un voltage et un wattage variable, il suffira d’augmenter la puissance et la tension baissera proportionnellement. Vous pourrez alors profiter de toute la saveur de votre e-liquide. Ajoutons que la puissance se mesure en Watts et qu’on la désigne habituellement par la lettre P. Précisons que le vapoteur ne pourra retrouver la même saveur que son ancienne cigarette, tout simplement parce que le parfum de tabac dans une « clope » est dénaturé par le goût de la combustion et des centaines d’additifs. Et ce, même si l’utilisateur utilise un e-liquide saveur tabac. C’est pour cette raison que les vapoteurs débutants choisissent pour commencer une saveur tabac et passent rapidement à un arôme fruité, sucré ou gourmand. La valeur de la résistance va elle aussi influer sur la restitution des saveurs. Si vous désirez une vapeur forte en arômes, dirigez-vous vers une cigarette électronique dont la résistance a une valeur proche de 2 ohms.